top of page

Kinésiophobie : bouger... même plus peur !

Éloïse Ferrantin, kinésithérapeute équipée avec le dispositif de rééducation en réalité virtuelle KineQuantum® a témoigné dans le magazine Dr Good de juillet-août sur l'impact positif de la réalité virtuelle sur la kinésiophobie - ou la peur de bouger.


illustration du dossier bouger, même plus peur

La réalité virtuelle, une aide bien réelle


Quelle que soit la phobie, les professionnels de santé s'appuient sur les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) pour aider leurs patients. Elles permettent une rééducation des croyances et des comportements face à l'objet d'une crainte irrationnelle, qui peut être couplée à une réexposition progressive.


En la matière, la réalité virtuelle (VR) peut être utile, et de plus en plus d'études scientifiques valident son efficacité. Grâce à un casque, des pa­tients souffrant de lombalgie chronique sont par exemple exposés visuellement à des exercices d'équilibre ou de marche dans des environnements divers ou a des gestes de la vie quotidienne qu'ils redoutent d'effectuer. afin de di­minuer progressivement leur peur de bouger.


Aider le patient à reprendre confiance face à la kinésiophobie


" Se promener dans la jungle et se baisser pour éviter des branches, c'est plus ludique que faire de simples squats dans un cabinet de kiné ! "

" De plus, grâce à la VR, on peut changer d'environnement à chaque séance, cela permet une meilleure progression de nos patients, qui se prennent au jeu", témoigne Eloïse Ferrantin, kinésithérapeute en llle-et-Vilaine (35).


La VR trompe le patient et lui laisse croire qu'il fait des mouvements plus importants que ceux réellement effectués. Ce qui lui per­met de reprendre progressivement confiance et de bouger de mieux en mieux et sans crainte!


En août 2021, une revue de la littérature scientifique dirigée par le chercheur anglais Christopher Tack a validé l'efficacité de la VR pour réduire la douleur et la kinésiophobie chez les personnes souffrant de lombalgies chroniques.



Retrouvez l'intégralité de l'article "Bouger, même plus peur" ici avec les experts Séverine Conradi, Psychologue et Docteure en Psychologie au CHRU de Nancy et de Dr Arnaud Delafontaine, Médecin MPR (Université Paris-Sud), kinésithérapeute et ostéopathe. Merci à Emilie Gillet, autrice de celui-ci.

Comments


bottom of page