top of page

Quels sont les apports thérapeutiques de la réalité virtuelle ?

La rééducation en kinésithérapie a connu une révolution avec l'introduction de la réalité virtuelle immersive. Cette technologie offre des perspectives inédites pour améliorer les prises en charge et optimiser la récupération des patients. Mais quels sont exactement les apports de la réalité virtuelle pour les kinésithérapeutes ? Explorons cette innovation.

Qu'est-ce que la réalité virtuelle immersive ?

Patient assis dans le plateau technique de la clinique Les Rosiers à Dijon. Il porte un casque de réalité virtuelle thérapeutique et tient des manettes. Il fait des mouvements amples.

La réalité virtuelle immersive plonge le patient dans un environnement en 3D interactif généré par ordinateur. Contrairement à un simple écran en 2D, le patient est comme "à l'intérieur" du décor. Il peut interagir avec le monde virtuel. Par exemple, avec ses mouvements de la tête il peut déclencher une action dans l'environnement.

Grâce à l'immersion et à l'interactivité de la réalité virtuelle, le patient ressent un haut degré de présence et d'engagement. C'est ce qui permet de manipuler les processus cognitifs impliqués dans son contrôle moteur.

De son côté, le thérapeute contrôle cet environnement immersif. Il peut simuler des situations très proches de la réalité dans un cadre contrôlé et sécurisée.​

Les bénéfices de la réalité virtuelle pour la rééducation

Potentiel thérapeutique

En immersion en réalité virtuelle, le patient vit des activités similaires à celles du monde réel grâce à un retour sensoriel artificiel.

 

Cela permet donc un entraînement orienté vers la tâche, répétitif et intensif. En rendant les activités thérapeutiques agréables et attrayantes, on peut réduire la perte de motivation. Cela permet d'augmenter l'engagement et l'adhésion à la thérapie.

 

De plus, les environnements dans les mondes virtuels offrent une sécurité inégalée pour travailler des tâches qui seraient autrement risquées.

Chaque pathologie ayant ses propres spécifications, les outils de réalité virtuelle thérapeutiques utilisés doivent être adaptables. Il est important que le thérapeute puisse personnaliser les exercices et en adapter le rythme et l'intensité aux besoins de ses patients.

homme de dos ayant mal au dos

Une réduction significative de la douleur

Dans le cadre de la recherche de solutions antalgiques non pharmacologiques, la réalité virtuelle thérapeutique émerge comme une alternative prometteuse et efficace.

 

La réalité virtuelle est efficace pour soulager la douleur dans divers contextes douloureux, comme la fibromyalgie ou les douleurs de membre fantôme. Cette revue de littérature montre qu'elle peut aider à court terme pour soulager les douleurs aiguës et chroniques.

L'efficacité de la thérapie en réalité virtuelle dans la réduction de la douleur peut être attribuée à son potentiel de distraction. En offrant une expérience immersive, la réalité virtuelle détourne l'attention de la douleur.

Exécution des mouvements sans appréhension

La kinésiophobie, ou peur du mouvements, est un obstacle majeur à la rééducation. Cette peur conduit le patient à réduire son activité physique, ce qui entrave son processus de récupération.

 

L'usage de la réalité virtuelle dans un cadre thérapeutique aide à surmonter cette peur, permettant aux patients de bouger plus librement et instinctivement. Lorsqu'un patient est immergé dans un environnement virtuel interactif, il se concentre sur son but et oublie ses peurs et inhibitions.

 

Cela  facilite des mouvements plus naturels et fluides dans la thérapie mise en place.

Motivation et adhésion accrues

La thérapie d'exposition par la réalité virtuelle rend les séances plus engageantes et moins répétitives. Les patients reçoivent des biofeedbacks en temps réel pour les encourager, ce qui améliore leur motivation et leur adhésion aux séances de rééducation.

La perception de l'effort est réduite, les séances sont moins monotones et la sensation d'épuisement diminue comme dans le cadre de cet essai contrôlé randomisé sur la douleur femoro patéllaire (Ebrahimi et al., 2021).

La possibilité de suivre ses progrès et de recevoir des encouragements virtuels aide à transformer la rééducation en une expérience positive et gratifiante.

Les applications spécifiques de la réalité virtuelle en rééducation

Thérapies Cognitivo-Comportementales (TCC)

ÉMOTION

ce que je ressens

PENSÉES

ce que je me dis

COMPORTEMENT

ce que je fais

La TCC (thérapie cognitive et comportementale) vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des réactions en accord avec la réalité. La réalité virtuelle permet une exposition contrôlée aux stimuli phobiques. La thérapie d'exposition permet d'exposer le patient de manière progressive. Avec la thérapie d'exposition à la réalité virtuelle, les thérapies cognitives et comportementales sont plus accessibles et moins intimidantes qu'avec une exposition in vivo.

 

Pour les phobies spécifiques, cela aide à atténuer les réactions émotionnelles et comportementales indésirables et diminue l'impact de la situation anxiogène. 

Par exemple, un patient souffrant d'acrophobie peut progressivement s'exposer à des hauteurs virtuelles de manière sécurisée, facilitant ainsi sa désensibilisation. Son efficacité a aussi été étudiée dans le cadre du stress post-traumatique.

Rééducation des personnes âgées

patiente âgée faisant sa séance kiné avec la machine kine de KineQuantum

Une étude de faisabilité a été menée auprès des personnes âgées ayant des déficiences cognitives et/ou physiques et a montré l'acceptation de la réalité virtuelle immersive auprès de cette population (Appel et al., 2020).

 

Au-delà d'une simple tolérance, le jeu vidéo thérapeutique suscite également une adhésion positive.

 

Une revue systématique de satisfaction parmi les populations âgées atteintes de la maladie de Parkinson a montré qu'elles étaient enthousiastes à propos de ces exercices (Dockx et al., 2016).

abstrait arrière-plan

Le défi du "motion sickness"

Comprendre le motion sickness

Le "motion sickness" ou cyberalaise est caractérisé par des sensations de malaise ressenties parfois par certaines personnes en réalité virtuelle. Ces sensations peuvent être d'avoir la nausée, une migraine ou une sueur excessive.

 

Cependant, avec du matériel de qualité et des expériences bien développées, cet obstacle est largement surmontable. 

Comment KineQuantum surmonte ce défi

De nombreuses études ont été réalisées sur l'acceptation de la réalité virtuelle, confirmant sa validité. Une de ces études a été menée avec le dispositif KineQuantum sur des patients cervicalgiques.

 

KineQuantum maîtrise parfaitement ces défis avec des casques de réalité virtuelle performants et des expériences adaptées aux patients, comme le montrent les études réalisées.

 

Grâce à des technologies avancées et des protocoles de rééducation spécifiquement conçus, KineQuantum parvient à offrir des sessions de réalité virtuelle amusantes et efficaces.

La réalité virtuelle thérapeutique peut être un outil complémentaire efficace et innovant pour la rééducation kiné.

 

Elle apporte une plus-value thérapeutique en termes de réduction de la douleur, motivation des patients, et efficacité des séances de rééducation.

 

En adoptant la thérapie par la réalité virtuelle, les kinésithérapeutes peuvent prendre en charge efficacement les patients et rendre les séances plus attrayantes.

Découvrez à présent les indications thérapeutiques en kinésithérapie avec les casques de réalité virtuelle KineQuantum.

bottom of page